Braquage au Leclerc de Rochefort : les voleurs ont emporté 9 briques… de jus de fruit.

Dans la nuit de lundi 4 à mardi 5 Mai, deux jeunes sont allés faire la récup’ dans les poubelles du Leclerc de Rochefort. Quand on n’est pas friqué, glaner de la nourriture dans les poubelles des marchés et des grandes surfaces permet de survivre.

Mais voilà, cette nuit-là un vigile était aux aguets dans son bureau à zieuter les écrans de contrôle reliés aux caméras du magasin. Il prévient les flics qui arrivent rapidement sur les lieux au cas où il s’agirait d’une tentative de cambriolage. Les cognes comprennent leur méprise mais saisissent un cabas rempli de produits périmés dont neuf briques de jus de fruit de marque « Innocent », admirons l’ironie du sort, non sans leur avoir remis à 4 heures du matin, à leur domicile, une convocation au commissariat pour le lendemain.

Le journaleux Stéphane Durand du torchon Sud Ouest ne raconte pas la même histoire, il titre même son « article » : « Rochefort : deux individus arrêtés lors d’une tentative de cambriolage au Leclerc ». On voit là que les journaleux sont bien souvent totalement à côté de la plaque, bâclent leur travail et font appel au commissariat pour rédiger leurs articles. Sud Ouest, la voix de son maître.

Le lendemain, les deux amis se rendent de bonne foi au commissariat pour leur convocation, ils sont immédiatement placés en garde à vue et on leur demande leurs empreintes et tutti quanti. Conscients de leur innocence et opposés au fichage généralisé de la population, ils refusent et passent alors une vingtaine d’heures en garde à vue à l’issue de laquelle ils sortent avec une convocation au tribunal pour vol et refus de prélèvement ADN.

Cette histoire locale n’est pas sans nous rappeler une histoire similaire ayant eu lieu il y a plusieurs années au Carrefour de Ferrières, ainsi qu’une autre histoire plus récente ayant eu lieu à Montreuil : une équipe associative de glaneurs y a en effet été encagée et interpellée puis verbalisée alors qu’ils effectuaient simplement une distribution de nourriture.

La justice dans ce monde n’existe pas, et les flics, les tribunaux et la presse à leur service sont là pour s’en assurer.

« Article » de Sud Ouest sur le fameux « cambriolage » :
https://www.sudouest.fr/2020/05/06/rochefort-deux-individus-arretes-lors-d-une-tentative-de-cambriolage-au-leclerc-7464190-1504.php

Intervention policière à Montreuil pendant la distribution de nourriture :
https://blogs.mediapart.fr/beatrice-turpin/blog/030520/un-premier-mai-sous-confinement-montreuil
https://www.liberation.fr/direct/element/_113040/

Admin