MAISON DES PEUPLES – Communiqué

Depuis deux semaines, nous avons ouvert la Maison des Peuples au 33 quai Maubec.

Le but de ce lieu est de se réapproprier un espace de liberté, de résistance et de lutte contre le capitalisme qui détruit la planète et nous asservit.

Ces derniers jours, la Maison des Peuples a accueilli différents groupes militants, notamment écologistes et antifascistes, ainsi que des Gilets Jaunes. Une AG ouverte à toutes et à tous a déjà eu lieu mardi dernier. Cette AG, qui se veut un moment de convergence et d’organisation des luttes, aura désormais lieu chaque semaine.

Notez aussi que la MDP dispose déjà d’une zone de gratuité (avec nourriture et vêtements) où vous pouvez vous servir ou donner.

Agenda :

  • Chaque samedi à 17h : AG de convergence des luttes
  • Vendredi 24 janvier : grande manif à l’appel de l’intersyndicale
  • Dimanche 26 janvier : projection/débat

La Maison des Peuples sera ce que l’on en fera, rejoignez-nous !

Nos besoins matériels :

Chaises, meubles, palettes, bois, radiateurs électriques, outils

La Rochelle : une cérémonie entre gens de la haute qui tourne court.

Jeudi 16 janvier, à 17h avait de nouveau lieu un rassemblement à la gare, contre la réforme des retraites. Une demi-heure plus tard, le gros millier de manifestants, qui rassemblait Gilets jaunes, syndicalistes salariés et étudiants, ainsi que des lycéens, s’élançait en chantant pour filer directement à l’espace Encan où devait avoir lieu la cérémonie des vœux de l’agglomération rochelaise.

Le patron-maire-président d’agglo Fountaine devait inaugurer les p’tits fours devant un parterre d’élus et de patrons.

Arrivés devant des portes closes (avec deux flics en civil derrière qui filmaient), les manifestants ont vaguement essayé de les ouvrir mais sans succès. Mais certains d’entre eux ont découvert une porte dérobée et la manif a enfin pu s’engouffrer dans le bâtiment.

Les manifestants ont alors littéralement pillé le buffet et le pinard, chantant à tue-tête des slogans tels que le fameux « on est là on est là » giletjaunesque ou « on ira jusqu’au retrait » (d’autres ajoutant « ..et même au-delà »). On a même pu entendre des « aaha.. anticapitalistes ..aaha » et « à bas l’Etat, les flics et les bourgeois ». Une ambiance de fête bien éloignée de la cérémonie prévue et qui fut annulée. Il y avait comme un petit air de gueux envahissant le Palais des Tuileries, un petit air de guerre des classes en somme.

Quant aux deux flics de la BAC restés sur les dents après l’irruption des manifestants qu’ils avaient cru un moment pouvoir empêcher, ils ont terminé la soirée en poursuivant de jeunes militants soupçonnés d’avoir embarqué quelques bouteilles (les rares qui n’avaient pas été consommées sur place). L’un d’entre eux, interpellé en possession d’une bouteille, n’a heureusement écopé que d’un rappel à la loi.

La Rochelle : Ouverture d’une nouvelle Maison du Peuple

Depuis le 30 décembre, un groupe de militants rochelais a lancé l’occupation d’un lieu afin d’y ouvrir une nouvelle Maison du Peuple suite à l’expulsion de la précédente par la police et la mairie.

Ouvert au public depuis seulement quelques jours, ce bâtiment a été réquisitionné afin de servir à la fois de lieu d’habitation pour des gens en lutte qui n’avaient pas de logement fixe et de centre névralgique des luttes sociales à La Rochelle.

Plusieurs fois racheté puis revendu à des spéculateurs immobiliers, le bâtiment, situé au 33 quai Maubec, est désormais la propriété d’un promoteur qui n’en a nul besoin pour se loger. Il s’agit là d’une forme de propagande par le fait : loger les gens à la rue, c’est possible !

Malgré la destruction frénétique des vieux bâtiments et vieilles maisons pour construire des immeubles d’appartements, il existe encore au moins des centaines de logements vides dans cette ville tandis que des gens dorment dans la rue. C’est donc bien d’une réquisition populaire qu’il s’agit, d’une guerre déclarée par la classe des opprimés à la classe des spéculateurs. Et puisque ce n’est certainement pas la mairie et son patron-PDG qui vont remettre en cause la propriété privée, c’est aux habitants de le faire eux-mêmes.

Les habitants du 33 quai Maubec ont passé les premiers jours à organiser leur vie en commun et à se doter de tout le nécessaire pour vivre sur place et pouvoir accueillir toutes les personnes voulant s’y rendre. Voulant éviter l’expulsion manu militari, ils ont donc attendu le passage d’un huissier (officialisant l’occupation et démarrant une procédure judiciaire) pour s’ouvrir au public. Ce qui fut fait dès que la banderole fut posée sur le balcon donnant sur le quai.

Une expulsion sauvage par les autorités est donc désormais quasiment impossible puisque celle-ci serait illégale et médiatisée. La seule crainte des occupants sur ce point provient plutôt de l’agressivité des propriétaires du bâtiment qui se sont montrés menaçants au moins verbalement et ont sous-entendu qu’ils n’excluaient pas de payer des gros bras pour expulser illégalement les nouveaux habitants.

Voici le premier communiqué de la Maison du Peuple de La Rochelle :

Depuis le 30 décembre, nous habitants de La Rochelle, avons investi un nouveau lieu pour y créer une Maison du Peuple.

Expulsés de l’ancienne Bourse du Travail dont nous avions lancé l’occupation le 6 décembre, nous avons décidé de reprendre un lieu immédiatement.

C’est donc le 33 quai Maubec qui s’est ouvert à nous, un grand bâtiment du centre-ville racheté par un promoteur. Ainsi, non seulement nous montrons notre volonté de nous organiser de manière autonome face au macronisme et au capitalisme, mais nous montrons aussi dans les faits que nous ne laisserons pas la bourgeoisie nous expulser de nos centre-villes à coups d’augmentations de loyers et de gentrification.

Alors si vous voulez vous aussi vous organiser face à cette politique de classe au service des riches et des banques qui détruit le peu que nos anciens ont conquis, venez nous rejoindre. Nous avons, de nouveau repris les locaux dont notre classe a besoin pour organiser la lutte. Ce lieu est organisé sur les principes de l’autogestion et de la solidarité entre les gens qui luttent pour l’abolition du capitalisme et des rapports marchands.

Vous y êtes bienvenu-e-s, venez quand vous voulez à la Maison du Peuple, au 33 quai Maubec.

Vous pouvez également nous joindre sur mdplr@riseup.net et au 06 41 54 58 76

Une Assemblée Générale ouverte aux non-habitants aura lieu le mardi 14 à 18h.