Soupe populaire à La Rochelle

Mercredi 27 novembre, une soupe populaire a eu lieu à La Rochelle. Organisée à la va-vite en deux jours par un petit collectif constitué de quelques gilets jaunes, de militants anticapitalistes et antifascistes, elle a permis de nourrir une quarantaine de personnes, pour la plupart sans-abris.

Sous l’impulsion de quelques personnes motivées, du glanage a été effectué auprès de plusieurs commerçants et de magasins, parfois directement dans les poubelles. Des dons ont permis d’acheter ce que le glanage n’a pas permis de récupérer comme du sucre, du café et du sel.

L’expérience sera-t-elle réitérée ? « On voudrait bien le refaire dans l’hiver et même pérenniser le truc, pourquoi pas créer une association, une cantine de luttes » nous dit un militant anticapitaliste qui a participé à l’action.

Alors une cantine des luttes à La Rochelle ou simplement un collectif organisant ponctuellement des soupes populaires ? L’avenir nous le dira. En tout cas les organisateurs aimeraient tous réitérer l’opération et, pourquoi pas, disposer d’un local pour s’organiser plutôt que chacun chauffe chaque plat au dernier moment chez lui.

Une affaire à suivre donc.

Admin